Skip to main content

Le blog de jjr

2015 - Bonne année de la Chèvre

L'Association Touraine-Vietnam vous souhaite une Bonne Année de la Chèvre

Chúck Mừng Năm Mới Ất Mùi

2015 - Voeux - Année de la chèvre

Voeux 2015

Chúc mừng năm mới

 

Catherine Lévêque - Présidente - et le Conseil d'Administration de l'Association Touraine-Vietnam ont le plaisir de vous présenter leurs meilleurs voeux pour l'année 2015

 

 

Voeux 2015 -Association touraine-Vietnam

La NR parle de Touraine-Vietnam au Festival des langues

Les cultures du monde aux halles

La nouvelle République du 23-11-2014

NR - Les cultures du monde aux halles de Tours
Une cinquantaine de stands accueillent les Tourangeaux, mais ce sont une soixantaine de langues et une dizaine d'autres moyens de communication qui sont présentés.

Le 21e festival des langues de Tours rassemble une cinquantaine d’exposants, venus faire découvrir des traditions étrangères tout au long du week-end.

Qualifier l'événement qui se déroule ce week-end, au premier étage des halles de Tours, de festival linguistique serait réducteur. Plus que leurs dialectes, ce sont en effet les cultures des pays étrangers présents qui sont présentées aux visiteurs du 21e festival des langues.

Organisée par l'association Linguafest 37, présidée par Stavros Hadjiyianni, cette manifestation accueille une cinquantaine d'exposants : un organisme de voyage, une librairie, des associations, mais aussi des personnes seules, telles Michèle, venue faire partager son amour pour l'Ouzbékistan.
Derrière son stand décoré d'étoffes et d'objets colorés, cette retraitée confie, en effet, avoir ressenti un véritable coup de cœur pour la ville de Boukhara, dans laquelle elle enseigne le français depuis 2008.

Dégustations et mini-cours

Pour la quatrième fois, cette année, elle a souhaité faire partager sa passion aux Tourangeaux. Animé par des espaces de dégustation – seuls stands payants du festival –, ainsi que par une scène accueillant à tour de rôle des musiques et des danses du monde, l'événement propose, en outre, des mini-cours de langues et de courtes conférences. Hier, il était ainsi possible, à quelques minutes d'intervalle, de s'initier au vietnamien grâce à Touraine Vietnam, et de profiter d'une présentation de la légende des trolls norvégiens par Marie-Louise Rören, de l'association Toppen (Touraine pays d'Europe du Nord).
A la découverte des langues étrangères s'ajoute, par ailleurs, celle française des signes, ainsi que d'autres moyens de communication tels que le morse.
Réunissant chaque année entre 6 000 et 7 000 curieux lors de son festival, l'association Linguafest continuera à observer avec plaisir, ce dimanche, des groupes de Tourangeaux tentant péniblement d'articuler quelques mots en portugais ou s'initiant à la calligraphie chinoise.

Festival des langues, aujourd'hui, de 11 h à 19 h, aux halles, à Tours. Renseignements complémentaires sur www.linguafest37.com.

Léa Bouquerot

Chambray-lès-Tours - Soirée AJECC

Une grande soirée AJECC et Touraine–Vietnam - 8 Novembre 2014 à Chambray-lès-Tours

La Clôture de l’Année Croisée France-Vietnam fut le fruit d’une collaboration entre les deux Associations. (Association de Jumelage, Echanges, Coopération, Chambrésienne)

Monsieur Do Duc Long, directeur du Centre Culturel du Vietnam à Paris honora de sa présence cette soirée. Il remercia chaleureusement les Associations et la municipalité de Chambray de cette initiative fraternelle entre les deux pays.

L’Espace Culturel Y. Renault de Chambray est un cadre grandiose. Dés le vendredi, toute l’équipe de l’AJECC se coalisait pour la décoration et préparation des tables aux couleurs du Vietnam tandis que des membres de « Touraine-Vietnam » s’affairaient à installer les Licornes, tambour, bambous, photos des ethnies vietnamiennes, drapeaux de fête… Un véritable écrin vietnamien se mit en place.

Cette soirée fut ouverte par les étudiants vietnamiens de Blois et Tours au son assourdissant du tambour tandis que la danse traditionnelle de la Licorne ouvrait le feu !

 

Danse des licornes par l'AEViVaL

 

Des qualités physiques impressionnantes sont nécessaires pour faire danser ces licornes faites de bambous et papier mâché. L’ambiance était lancée pour accueillir un cocktail aux litchis suivi de plats typiques rassemblant nems, rouleaux de printemps aux herbes odorantes, poulet à la citronnelle et son incontournable riz.

Un trou non normand mais vietnamien à l’alcool de riz émoustilla les papilles.

Des coupes de fruits exotiques savamment organisés dans des coupes clôturèrent ce repas traditionnel.

Le vin de Loire offert en sponsoring par le magasin Auchan de Chambray s’accorda parfaitement aux mets.

 

 

AJECC - Repas vietnamien

 

LES ANIMATIONS

Des spectacles de très haute qualité alternèrent avec des moments festifs.

Les défilés de AO DAI, vêtements traditionnels, portés par des étudiantes puis en final par des mannequins offrirent un spectacle fastueux sur une chorégraphie alliant grâce et beauté.

 

 

Défilé d'ao dai

 

Alain Vu Hoang Mi, artiste soprano vietnamien donna un récital en deux temps alternant chants traditionnels et lyriques. Ce fut un immense honneur de l’accueillir. Il était accompagné par un jeune pianiste vietnamien promis à une belle carrière !

Les danses traditionnelles et la sensible chanson de Marc Lavoine « Bonjour Vietnam » sur une chorégraphie d’une grâce infinie par une étudiante vietnamienne enchantèrent le public. Les photos ci jointes illustrent bien mieux ces moments.

Au final, la fameuse danse des bambous orchestrée par les étudiants permis aux néophytes français de s’y risquer avec plus ou moins de bonheur.

Monique Domise : Association Touraine-Vietnam

Amboise - La semaine de l'art du Vietnam

La semaine de l'art du Vietnam

La Nouvelle République du 13/08/2014 05:32
 
La semaine de l'art du Vietnam 

Lai Thi Mai Lien présente l'exposition.

Depuis vendredi, l'art vietnamien s'expose à l'église Saint-Florentin d'Amboise. L'initiative revient à l'association Touraine-Vietnam, à l'occasion du 40e anniversaire des relations entre les deux pays. Cette exposition regroupe les œuvres de six artistes renommés (tous membres de l'association de l'Unesco des Beaux-arts de Hanoï).
Parmi ceux-ci Lai Thi Mai Lien, spécialiste de la laque, occupe une place à part puisqu'elle a fait ses études aux Beaux-arts de Hanoï et les a complétées aux Beaux-arts de Tours ! C'est d'ailleurs là qu'elle a rencontré son futur époux.
Aujourd'hui l'artiste, qui est à l'origine de cet événement, s'est installée à Amboise. L'exposition regroupe une centaine de peintures de différents types, sur soie, à l'aquarelle, à la gouache, sur papier de riz et laque, mais aussi des sculptures et des objets du quotidien (coffrets, boîtes à bijoux, vases…). Elle se termine le 17 août.

Une exposition et un concert

Dans le cadre de cette commémoration, l'association propose aussi un concert de chant lyrique par Alain Vu, contre-tenor sopraniste (aussi appelé falsettiste), de réputation mondiale, qui interprétera des œuvres du répertoire classique, mais également du répertoire traditionnel vietnamien. Alain Vu sera accompagné d'un pianiste et d'un guitariste. Sa prestation aura lieu en l'église Saint Florentin jeudi 14 août à 18 h 30.

Église Saint-Florentin : exposition jusqu'au 17 août, de 10 h à 19 h, tous les jours. Concert, jeudi 14 août à 18 h 30.

Présence vietnamienne au Chapiteau du Livre de Saint-Cyr-sur-Loire

Présence vietnamienne au Chapiteau du Livre de St Cyr

La 6ème édition du Chapiteau du Livre de St Cyr/Loire s’est achevée sur un succès mérité, offrant cette année un accès neuf à la littérature vietnamienne. Cette présence faisait partie des diverses activités de l’« Année Croisée » permettant la promotion d’un Vietnam ouvert. L’Association Touraine-Vietnam, qui œuvre par ailleurs pour l’accueil et l’aide des jeunes étudiants vietnamiens dans notre pays, avait donc convié des auteurs très concernés par l’histoire et l’évolution du Vietnam dans le monde d’aujourd’hui.

Si Pierre Journoud, docteur en histoire, professeur à la Sorbonne, chercheur à l’IRSEM,  s’est excusé d’un empêchement de dernière minute, il a promis d’être là l’an prochain pour évoquer sa vision de relations internationales et diplomatiques sur l’Asie sous De Gaulle. Nous l’attendrons avec impatience.

Sous le chapiteau des écrivains, Thi Hao TRAN, docteur ès-lettres du l’Université Paris-Sorbonne, professeur de français et de littérature française à l’Université de Hanoï, professeur de vietnamien et de littérature vietnamienne à Paris, professeur à la Sorbonne, présentait quelques uns de ses ouvrages : « la jeune fille et la guerre » ou « une introduction à la connaissance du Vietnam ». Elle défend avec force et douceur son pays en pleine mutation, ouvert aux cultures et aux technologies, convaincu de la place forte qu’il dessine dans le monde de demain. Et pour y parvenir, filles et garçons n’hésitent pas à voyager et apprendre hors de leurs frontières.

On retrouve cette même force d’épanouissement et de curiosité, dans la littérature que défend Cam Thi DOAN. Professeur à l’INALCO, elle est écrivaine et traductrice. Vive, pétillante, dans un français parfait, elle exprime l’importance de la littérature française au Vietnam. Connaître les auteurs classiques : Duras bien sûr, Balzac, St Ex, Hugo, Houllebecq, etc., c’est s’assurer l’ouverture de nombreuses portes. Cette connaissance classique qui forme l’esprit à l’ouverture et à l’application. C’est donc atteindre des moyens d’expression développés pour écrire soi-même. Ce qui explique entre autres, la grande variété des romans traitant de la nouvelle vision de société que la jeune génération entend développer. Il faut sortir des clichés dépassés et innover. La gente féminine, très prolixe en la matière, affirme par l’écriture ne plus dépendre de toutes les traditions, mais vouloir tracer son propre avenir. Un léger vent de liberté... Il n’en fallait pas plus pour que Cam Thi DOAMI soutienne l’écriture de la nouvelle génération et la fasse découvrir. Elle se fait traductrice (français/vietnamien ou vietnamien/français) et créée les éditions Riveneuve.

Conférence de Cam Thi DOAN au Chapiteau du Livre de Saint-Cyr-sur-Loire

Conférence de Cam Thi DOAN au Chapiteau du Livre de Saint-Cyr-sur-Loire

En 1999, elle traduit « la douleur » de Marguerite Duras. Et des auteurs vietnamiens en français bien évidemment. Une démarche parfois plus complexe qu’on l’imagine car la langue vietnamienne est surtout monosyllabique, avec des phrases courtes, allant à l’essentiel. Traduire du vietnamien en français semble relativement accessible, mais traduire Proust en vietnamien relève du génie.

Les explications concernant la difficulté de traduire sont nourries, rappelant l’origine de la langue vietnamienne. Mais la passion demeure. Lire, traduire, transmettre, échanger, se découvrir et se comprendre : Cam Thi DOAn est intarissable. Avec intelligence et conviction.

Lisez « Chinatown » de THUAN, jeune auteure pleine de talent, ou « l’embarcadère des femmes sans mari » et vous aborderez, via la littérature, la connaissance d’un pays où 30 % de la population à moins de trente ans, l’envie de s’exprimer et une volonté farouche de réussir.

Voilà une réelle découverte, associée au plaisir d’approcher des écrivains avérés. Nous remercions l’Association Touraine-Vietnam,  et plus particulièrement Monique Domise, pour avoir permis ces rencontres enrichissantes.

Brigitte Moelleo

Regards croisés sur le Vietnam - NR

Regards croisés sur le Vietnam - NR

La nouvelle république du 26/06/2014 05:27

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Chambray-l%C3%A8s-Tours/n/Contenus/Articles/2014/06/26/Regards-croises-sur-le-Vietnam-1962606

Regards croises sur le Vietnam 

Gérard Domise, Monique Raimbaud et Guy Papin autour d'une céramique de Maî Lien.

Dernière exposition de la saison à la médiathèque, ces Regards croisés proposent la vision de quatre artistes sur le Vietnam.

Vendredi soir, lors du vernissage, accueillis par des drapeaux de fête multicolores, les visiteurs ont pu découvrir les peintures acryliques de Monique Raimbaud, les aquarelles de Guy Papin, les céramiques et laques de Maî Lien et les photos de Gérard Domise. Des artistes qui partagent l'amour du Vietnam, de ses couleurs, de ses paysages et de ses populations. Des dessins d'enfants venus du Vietnam complètent cette exposition.
Dans ses mots de bienvenue Yves Scaviner, adjoint à la culture, en présence de Do Duc Long du Centre culturel vietnamien à Paris, rappelait le contexte de cette exposition, l'Année croisée France-Vietnam, marquée à Chambray par une série de manifestations, conférence, concert et expositions.
Le vernissage a été aussi l'occasion d'entendre le chanteur lyrique Vu Hoang Mi dans une « Chanson d'espoir » vietnamienne et un plus inattendu l'air de Chérubin des « Noces de Figaro » de Mozart.
Dès cette semaine, l'exposition sera présentée aux enfants des écoles, lors d'une série d'animations.

Exposition jusqu'au 30 juillet, aux heures d'ouverture de la médiathèque. Entrée libre.

Témoignage

TEMOIGNAGE : « L’Escaut : un fleuve entre la Loire et et le Mékong »

L’Association « Touraine–Vietnam » ne permet pas de couler des heures tranquilles. Régulièrement, nous sommes dans le Nord de la France. Bien souvent, nous sommes accueillis par : « Quoi de neuf au Vietnam ? »
De Boussières à Dunkerque en passant par Douai : Accueil d’étudiants, diaporamas de Gérard, venues de Manh et de ses parents et maintenant de leurs cartes qui sont bien en évidence, poupées des ethnies, gâteau au coco, nems… et bien sûr reportages sur l’Année Croisée, animent des moments très conviviaux.
La tombola du « Printemps Touraine-Vietnam » fit rêver… « Et si je gagne ? », voilà bien le problème. Comment aller au Vietnam quand les billets de tombola furent vendus lors des 85 ans de Jean, mon frère, à ses amis de une décennie de moins ou plus (pardon à ceux qui en ont moins) ?
Quand le 17 Mai 2014 lors du tirage, j’entendis : « Yolande Becar gagne un livre offert par Guy Papin, l’aquarelliste et J-F Souchard le photographe : La Loire : Passeur d’image »... il fallut que j’entende « chez Domise » pour réagir ! Et c’est ainsi qu’à Béthencourt, petite bourgade prés de Caudry célèbre pour ses métiers de dentelle que la banderole « Association Touraine-Vietnam » se déplia. « Yolande, la joueuse, la gagnante » comme le nota la dédicace de Guy Papin reçut des mains du vice–président de l’Association, Gérard Domise, le magnifique livre.

 

DSC07398

Mémoire d’un moment riche en amitié

Nous dûmes annoncer à Jean-Claude (très impliqué au Vietnam), Jean , Jules , Anne Marie, Anette, Momone, l’ ancien garde ,Monique, Dany , René, Michel (dont l’oncle et le cousin furent de l’ Indochine !) Bernard, Angélique et Sébastien, Alphara et Ambroise qu’il faudra qu’ils attendent une autre année croisée pour espérer gagner un voyage au Vietnam. Mais comme le dit Yolande dans son extrême sagesse : « Je préfère avoir gagné ce beau livre, au moins, je vais pouvoir en profiter… »
C’était un témoignage pour les t’ tchtis que tous liront et qui animera encore de touchantes discussions.

Monique Domise -Legueil de Boussiéres à Tours.

Chambray-lès-Tours - Regards sur le Vietnam à la médiathèque

Regards sur le Vietnam à la médiathèque

La Nouvelle République du 17/06/2014 05:24

 

Regards sur le Vietnam à la mediathèque

Photos, aquarelles et laques sur le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui.

Regards sur le Vietnam à la médiathèque

Dans le cadre de l'Année croisée France-Vietnam, la médiathèque de Chambray présente une exposition composée d'œuvres de trois artistes : des laques de Maï Lien, artiste vietnamienne vivant à Tours, travaillées selon la technique de l'écaille d'œuf, des aquarelles du peintre tourangeau Guy Papin et des photos de Gérard Domise, Chambraisien passionné de ce pays et de ses peuples montagnards.
Exposition du 20 juin au 30 juillet à la médiathèque. Entrée libre. Vernissage vendredi 20 juin, à 19 h.

Saint-Pierre-des-Corps - Sortie culturelle à la Bibliothèque Municipale

Samedi 24 mai 2014 - Sortie culturelle à la Bibliothèque Municipale de Saint-Pierre-des-Corps

Objectif - Découvrir avec nos étudiants un espace culturel : définition, fonctionnement, budgets, choix.

Nous fûmes accueillis par Gilles Riou, directeur de cette bibliothèque située au cœur de la ville. Dés l’entrée, nous sommes saisis l’imposante architecture qui force le respect. Sorte de cathédrale tout de bois, brique qui laisse passer la lumière grâce à une rotonde qui s’ouvre vers les cieux. 12 personnes travaillent en permanence, sur 2200 m², répartis sur trois étages. Leur postulat : « Être passeur » par le livre, pour tous les âges de 0 à 100 ans. Et ce n’est pas une publicité mensongère.

Saint-Pierre-des-Corps - La Bibliothèque Municipale

L’espace Jeunesse - Les livres reposent dans des casiers à même le sol pour permettre l’accès facile aux plus petits. « Toucher les livres, les feuilleter… quel que soit l’âge » telle est l’ambition affichée. Les bibliothécaires se rendent même dans les salles de consultation infantile pour que mères et enfants se rejoignent autour du livre.

Les livres sont classés pour permettre à l’enfant de se repérer selon son âge.

Les processus de rangement sont explicités (étiquettes, couleur, codes.)Une petite maison de carton accueille avec chaleur, dans la couleur et la simplicité les enfants qui s’ y isolent avec Le livre choisi.

La salle pour contes et lieu d’expression - Dans un univers de bois doré, une grande baie calfeutrée ou non selon l’objectif, accueille comédiens, conteurs, poètes, conférenciers. Nous nous asseyons sur les gradins avec l’envie d’ y rester tellement ce lieu est intime.

Le Fond SNCF - Saint-Pierre-des-Corps, bien loin du cimetière moyenâgeux et des parcelles d’horticulteurs, s’est développé grâce au Chemin de Fer. Tours, la bourgeoise n’ayant pas voulu de ce bruyant train, a laissé Saint-Pierre-des-Corps tisser le plus important nœud ferroviaire de France. Il ne fut détrôné que récemment par Massy.

Le Fond SNCF est unique en France. Il rassemble TOUT, absolument tout ce qui s’est écrit et dessinée et imprimé en affiches par exemple… Demandez un magazine parlant du rail : « vous l’aurez » ! Sans parler des maquettes…

La Salle de la relieuse - Ici on ne parle plus que restauration, collage sophistiqué pour redonner vie au livre: un endroit technique certes mais avant tout un lieu de guérison pour tous les livres malmenés par les emprunteurs.

Espace adultes - au 1er étage : 40 000 livres nous accueillent dans un ordre parfait… 2000 par an viennent s’y ajouter (jeunesse et adultes). Les bandes dessinées et mangas font l’objet d’un arrêt particulier parmi nos étudiants… La riche collection des Livres d’art, en écoutant le prix d’achat les retient aussi. Le choix nous apparaît exemplaire.

Saint-Pierre-des-Corps - Bibliothèque - Espace Adultes

La Rotonde - C’est le must de la visite... S’ouvrant sur un espace éclairé par la lumière du jour, même voilé par ce jour de pluie, les visiteurs peuvent s’asseoir confortablement, pour feuilleter les quelques 80 hebdomadaires, quotidiens, revues rares trimestrielles ! (9000 euros de budget annuel pour les revues).

Saint-Pierre-des-Corps - Bibliothèque - La Rotonde

Le Bureau du directeur - C’est le lieu des échanges de l’équipe. Là où se décident les achats, les investissements… tout doit « tenir » dans le budget alloué par la ville dont l’accès à la culture pour tous, est une priorité.

Gilles Riou s’est armé de patience pour répondre à toutes les questions car elles furent très nombreuses. » Qu’est ce que l’exception culturelle » retint une attention soutenue par la clarté des explications.

Le rôle des libraires, véritables passeurs de culture eux aussi ; la « richesse » prétendue des écrivains, (et Marc Lévy... est-il millionnaire  ?) et comment se passe le concours pour être recruté ? Qui décide du pluralisme ? Comment s’inscrire à la bibliothèque... ?

Tout devient simple avec Gilles Riou mais le temps passe trop vite.

A la veille des élections européennes, nous sillonnons l’exposition sur le Portugal sans avoir le temps de la commenter mais elle nous incite plus encore à venir découvrir, revenir, prendre le temps de respirer cette bibliothèque qui s’est offerte à nous l’espace d’une matinée. Un vrai moment de bonheur partagé !

Merci à Guy Papin qui a facilité cette visite (son exposition sur Barbara à la bibliothèque lui vaut un cadre référent !) et à Gilles qui souhaite prolonger cette visite avec nos étudiants Vietnamiens.

Monique Domise : simple relais du « passeur »

 

 

Syndiquer le contenu